Alerte média : Mayfair Equity Partners mène un investissement en capital de croissance de 41 millions de dollars dans EGYM pour accélérer la numérisation de l'industrie du fitness et de la santé. En savoir plus 

EGYM Logo

Le BioAge d'EGYM

Pour que les adhérents puissent comprendre les conséquences positives de leurs exercices sur leur forme physique et leur santé, il est essentiel d'offrir une visibilité de leurs progrès afin de leur permettre de rester motivés plus facilement. Le BioAge d'EGYM est un indicateur de forme et de santé complet qui tient compte d'une multitude de mesures converties en un BioAge facile à comprendre, qui peut être comparé à l'âge physique d'un adhérent.

Temps de lecture

Env. 10 minutes

Pourquoi avoir créé le BioAge ?

L'ambition d'EGYM et de sa technologie de fitness numérique mondiale est de faire en sorte que le sport soit efficace pour tous.

Chacun sait que l'entraînement physique a un impact positif sur la santé. Mais personne ne sait à quel point. Le principal défi consiste à guider les adhérents des salles de sport concentrés sur leurs objectifs : Comment me motiver à faire mes exercices régulièrement ? Quel est mon état de santé actuel ? Quel est le meilleur moyen de rester en forme ? Comment voir l'impact positif sur ma santé et savoir si je suis sur la bonne voie ? 

C'est là que notre approche avec le BioAge d'EGYM entre en jeu. Cette fonctionnalité offre :

  • des évaluations sophistiquées basées sur des observations scientifiques de l'état de santé actuel d'un adhérent ;
  • des conseils d'entraînement individuels structurés et ciblés ;
  • un suivi et une visualisation de l'impact positif de l'exercice sur la santé.

D'autres éléments de notre approche viennent compléter l'indicateur de santé et de forme physique complet qu'est le BioAge d'EGYM. Par exemple, nos points d'activité et niveaux d'activité permettent de récompenser les adhérents actifs avant même que des évolutions de leur santé et de leur forme physique soient mesurables, et de créer une bonne habitude en les amenant à s'entraîner régulièrement.

 

 

Qu'est-ce que le BioAge d'EGYM ?

Pour calculer le BioAge, EGYM utilise une analyse sophistiquée composée de divers facteurs scientifiquement éprouvés en lien direct avec l'état de santé, des performances physiques et du système immunitaire. C'est pourquoi nous parlons également d'approche holistique. En outre, EGYM a la possibilité unique de pouvoir accéder et se reporter à une banque de données massive. L'entreprise fournit donc un calcul extrêmement fiable basé sur des références avec un million de points de données collectés sur plusieurs années, ce qui permet à EGYM d'optimiser encore davantage l'analyse et de la rendre encore plus précise au fil du temps et d'aider les adhérents à atteindre leurs objectifs en matière de santé et de forme physique.

Le BioAge d'EGYM associe des mesures et paramètres de santé divers répartis en quatre catégories :

  • Force 
  • Souplesse
  • Métabolisme
  • Cardio

 Hiérarchie des mesures du BioAge d'EGYM

 

Comment est calculée la valeur du BioAge ?

Le BioAge montre les performances des adhérents par rapport aux valeurs moyennes typiques de leur véritable tranche d'âge. Par exemple, la valeur de force, qui correspond au résultat obtenu sur une machine EGYM Smart Strength, est comparée aux données disponibles pour les différentes tranches d'âge. La flexibilité devient enfin mesurable de manière fiable grâce à l'EGYM Fitness Hub. Les valeurs pour le "cardio" et le "métabolisme" peuvent être mesurées via des appareils partenaires compatibles.

On peut également l'expliquer de la façon suivante : Si, par exemple, un adhérent de 50 ans réalise une performance qui correspond à la moyenne de toutes les personnes de 45 ans, cela lui donne un âge biologique plus jeune, soit 45 ans. L'inverse est évidemment également valable : un adhérent de 30 ans mal entraîné qui réalise seulement le résultat maximum moyen des personnes de 40 ans a déjà un âge biologique de 40 ans.

 

Quelles sont les conséquences du BioAge sur la santé ?

Valeur de force

La valeur de force détermine le poids corporel de l'utilisateur par rapport à sa force.

La force correspond à la capacité d'une personne à effectuer un travail mécanique, et à exercer des forces et des torsions. Une perte de masse et de force musculaire peut entraîner divers problèmes de métabolisme et cardiovasculaires, comme une baisse de la densité osseuse, une augmentation de la masse graisseuse ou du diabète (Westcott, 2012). En outre, les conséquences de la sarcopénie (perte de masse et de force musculaire) sont un problème courant chez les populations d'aujourd'hui, qui peut être efficacement retardé grâce à des exercices de résistance (Morley et al., 2011). Des muscles puissants font également office d'organes endocriniens produisant des myokines protectrices qui rajeunissent le système immunitaire (Nieman et Wentz, 2019). 

Valeur du métabolisme

La valeur du métabolisme donne une idée plus précise sur l'état de santé en mettant en relation le poids, la masse graisseuse et la taille. Elle est calculée d'après l'indice de masse corporelle (IMC), la composition corporelle et le rapport taille-hanches (RTH). L'IMC est un indicateur de santé très populaire et facile à calculer. Un excellent état métabolique est également un indicateur d'un système immunitaire qui fonctionne correctement (de Heredia et al., 2003). Associé au pourcentage de masse graisseuse et au rapport taille-hanches, il indique avec précision le niveau prévu du métabolisme de l'utilisateur. 

  • Le pourcentage de masse graisseuse reflète la masse graisseuse par rapport à la masse corporelle totale. Un pourcentage de masse graisseuse dans la plage normale est le principal facteur qui contribue à prévenir le syndrome métabolique (Zhu et al., 2003). Par ailleurs, il est associé à la diminution du risque de maladies cardiovasculaires et risque de cancer (Britton et al., 2013 et De Koning, 2007). 
  • Le rapport taille-hanches est une estimation de la répartition de la graisse abdominale associée aux maladies et troubles cardiovasculaires. (De Koning et al., 2007). Des prévisions encore plus précises sont obtenues lorsque les résultats des mesures peuvent être associés à la mesure de l'IMC, comme pour le BioAge d'EGYM (OMS, 2011). Le rapport taille-hanches se calcule en divisant la circonférence de la taille par la circonférence des hanches.
  • Un IMC dans la plage normale proposée est lié aux facteurs de réduction des risques de maladies cardiovasculaires, de diabète, d'hypertension, de dyslipidémie et de mortalité de toutes causes (département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis, 2013). L'IMC se calcule en divisant le poids d'une personne en kilogrammes par sa taille au carré exprimée en mètres (kg/m²).

Valeur cardio

La valeur cardio (cardiovasculaire) combine la fréquence cardiaque au repos, la tension artérielle et la VO2max. Elle donne un aperçu de la capacité cardiovasculaire, des performances et de la santé. Un système circulatoire sain est également relié à un système immunitaire solide (Kullo et al., 2007). Ces méthodes sont généralement employées en milieu médical pour déterminer l'état de santé d'une personne.

  • La VO2max est la mesure la plus précise de la forme cardiovasculaire ; elle est largement utilisée pour évaluer la condition des athlètes. Une VO2max élevée traduit une plus grande capacité du corps à acheminer et consommer l'oxygène (Hawley, 1992).
  • Une tension artérielle élevée peut être le signe de pathologies sous-jacentes et peut avoir des effets à long terme comme un infarctus, un AVC et une insuffisance rénale. (Williams, 2018 ; Frese, 2011).
  • Une fréquence cardiaque au repos (FCR) faible est un bon indicateur de la forme cardiovasculaire (Silva, 2018). Des valeurs de FCR basses prédisent donc un risque réduit de maladies coronariennes, de troubles du myocarde et de mortalité due à une maladie cardiovasculaire en général (Fox et al., 2007).

Valeur de souplesse

La valeur de souplesse représente la plage de souplesse générale d'un utilisateur par rapport à un groupe de pairs. Elle inclut un aperçu granulaire de la souplesse de certains groupes musculaires. Cet aperçu indique également d'éventuels déséquilibres dans la souplesse de l'utilisateur. L'utilisateur peut voir les angles bruts de tous les tests de souplesse effectués avec le Fitness Hub ou les appareils partenaires, y compris les améliorations par rapport à la dernière exécution du test et une évaluation du résultat (bon, moyen ou mauvais) par rapport à un résultat normalisé pour l'âge de l'utilisateur. Des informations complémentaires concernant l'impact sur la santé et le contexte des tests de souplesse s'affichent à l'écran, y compris des recommandations d'entraînement spécifiques visant à améliorer la souplesse en fonction des résultats individuels. Également, un lien direct vers nos machines Smart Flex. Les exercices Smart Flex peuvent aider à améliorer la souplesse globale grâce à des exercices guidés d'allongement musculaire.

  • Il a été établi que la souplesse décroît avec l'âge. Il est démontré que la souplesse diminue de 20 à 30 % entre 30 et 70 ans (Adams et al., 1999). Cela est attesté non seulement pour la souplesse globale mais aussi pour des articulations spécifiques dont la plage de mouvement présente un déclin, par ex. la flexion du cou (Lind et al., 1989; Youdas et al., 1992) ou la flexion latérale du torse (Fitzgerald et al., 1983).
  • La souplesse est essentielle pour la vie quotidienne et les performances athlétiques. Elle aide une « personne à répondre aux exigences fonctionnelles de la vie et améliore sa participation aux activités de loisirs » (Adams et al. 1999). À l'inverse, une « souplesse insuffisante peut accroître le taux de blessures et entraîner des problèmes fonctionnels, en particulier chez les personnes sédentaires, d'âge moyen ou âgées » (Adams et al. 1999).
  • Les raisons ou mécanismes sous-jacents de la réduction de la plage de mouvement tiennent à la perte de sarcomères, non seulement en parallèle, mais également en série (Narici et al., 2003)

La logique actuelle de la valeur de souplesse est basée sur la bibliographie scientifique existante, des tests internes d'EGYM, et nos salles de sport partenaires ayant joué les bêta-testeurs. Nous prévoyons cependant de composer au fil du temps la plus grande banque de données au monde en matière de souplesse et pourrons donc étendre la validité de la valeur de souplesse, son lien avec l'âge, et continuer d'optimiser son utilisabilité.

Fitness Hub entretien la motivation des adhérents en transformant des données complexes en mesures de progrès faciles à comprendre, comme le BioAge.

En savoir plus

Documentation et sources

Adams, K., O'Shea, P., & O'Shea, K. L. (1999). Aging: its effects on strength, power, flexibility, and bone density. Strength and conditioning Journal, 21, 65-77.

Britton, K.A.; Massaro, J.M.; Murabito, J.M.; Kreger, B.E.; Hoffmann, U.; Fox, C.S. (2013). Body fat distribution, incident cardiovascular disease, cancer, and all-cause mortality. Journal of the American College of Cardiology 62(10): 921-925.

De Koning, L., Merchant, A. T., Pogue, J., & Anand, S. S. (2007). Waist circumference and waist-to-hip ratio as predictors of cardiovascular events: meta-regression analysis of prospective studies. European heart journal, 28(7), 850-856.

Fitzgerald, G. K., Wynveen, K. J., Rheault, W., & Rothschild, B. (1983). Objective assessment with establishment of normal values for lumbar spinal range of motion. Physical therapy, 63(11), 1776-1781.

Fox, K., Borer, J. S., Camm, A. J., Danchin, N., Ferrari, R., Sendon, J. L. L., ... & Heart Rate Working Group. (, 2007). Resting heart rate in cardiovascular disease. Journal of the American College of Cardiology, 50(9), 823-830. 

Frese, E. M., Fick, A., & Sadowsky, H. S. (2011). Blood pressure measurement guidelines for physical therapists. Cardiopulmonary physical therapy journal, 22(2), 5. 

Hawley, J.A., and Noakes, T.D. (, 1992). Peak power output predicts maximal oxygen uptake and performance time in trained cyclists. European Journal of Applied Physiology, 65: 79-83.

de Heredia, F.P.; Gómez-Martínez, S.; Marcos A. (2003). Obesity, inflammation, and the immune system. Proceedings of the Nutrition Society. 71(2): 332-338

Kullo I.J.; Khalegh, M.; Hensrud, D.D. (2007). Markers of inflammation are inversely associated with V̇o2 max in asymptomatic men. Journal of Applied Physiology. 102(4): 1374-1379

Lind, B., Sihlbom, H., Nordwall, A., & Malchau, H. (1989). Normal range of motion of the cervical spine. Archives of physical medicine and rehabilitation, 70(9), 692-695.

Morley, J. E., Baumgartner, R. N., Roubenoff, R., Mayer, J., & Nair, K. S. (2001). Sarcopenia. Journal of Laboratory and Clinical Medicine, 137(4), 231-243.

Narici, M. V., Maganaris, C. N., Reeves, N. D., & Capodaglio, P. (2003). Effect of aging on human muscle architecture. Journal of applied physiology, 95(6), 2229-2234.

Nieman DC, Wentz LM. 2019. The compelling link between physical activity and the body's defense system. Journal of Sport and Health Science. 8(3): 201-217.

Silva, D. A. S., Lima, T. R. D., & Tremblay, M. S. (2018). Association between resting heart rate and health-related physical fitness in Brazilian adolescents. BioMed research international, 2018.

Westcott, W. L. (2012). Resistance training is medicine: effects of strength training on health. Current sports medicine reports, 11(4), 209-216.

World Health Organization. (, 2011). Waist circumference and waist-hip ratio: report of a WHO expert consultation, Geneva, 8-11 December 2008. 

Youdas, J. W., Garrett, T. R., Suman, V. J., Bogard, C. L., Hallman, H. O., & Carey, J. R. (1992). Normal range of motion of the cervical spine: an initial goniometric study. Physical therapy, 72(11), 770-780.

Zhu, S.; Wang, Z., Shen, W.; Heymsfield, S.B.; Heshka, S. (2003). Percentage of body fat ranges associated with metabolic syndrome risk: results based on the third National Health and Nutrition Examination Survey (1988-1994). The American Journal of Clinical Nutrition. 78(2): 228-235